[Critique]: Le lièvre d’Amérique, de Mireille Gagné

Voilà un premier roman qui part d’une bonne idée. Diane, une employée surmenée, qui alterne journées harassantes au bureau et séances à la salle de sport, choisit de se faire opérer afin d’être plus adaptée encore au capitalisme : elle se fait implanté dans son corps des gênes de lièvre d’Amérique. Au début, ça marche bien.…

[Critique] Clairières, de Gilles Ribero

Robert est un architecte, il crée des bâtiments sur base de résine dans un matériau à base des data des entreprises. Son collègue Paul lui dit qu’il est en train de devenir fou. Surtout depuis que ces bâtiments révolutionnaires génèrent des crimes.   Il y a une bonne intention, mais trop de « couloirs », de « parallélépipèdes »…