RésidencesMagazine : De Pure Fiction, Calvignac (Lot)

Situé au fin fond du département du Lot, cette résidence d'auteur est tenue par Isabelle Desesquelles, ancienne librairie et autrice elle-même. L’appartement est sis dans une maison de pierre entièrement rénovée, dont le confort est optimal. La famille d’Isabelle vit dans une autre maison à cinquante mètres à côté, assez proche pour être aidée, mais assez loin…

Comment écrire après eux ?

Nous vous livrons un témoignage d’un primo-romancier belgo-dano-francophone, Guillaume Sørensen. Son parcours atypique l'amène à se demander si la langue française est pour les écrivains une conquête. Ou un héritage. Et quelles conséquences cela a dans notre travail... Né d’un père danois et d’une mère française d’origine polonaise, naturalisé belge, j’ai débarqué en francophonie un…

Contre l’autofiction #2, avec Olga Tokarczuk

Notre combat ici est un combat contre la place excessive de l’autofiction dans la création littéraire. Celui-là trouve un relais de choix dans la figure du Prix Nobel de littérature 2018, l'autrice Olga Tokarczuk*. Dans son discours, intitulé Le tendre narrateur (Noir sur Blanc, 2020),  l’écrivaine polonaise, autrice de l’hilarant polar anti-chasse Sur les ossements des morts, constate l’inflation…

Contre l’autofiction #1. Le syndrome du chocolat à la moutarde

Ne nous prenez pas pour des imbéciles. L’autofiction est depuis au moins Montaigne constitutive de la littérature, et la place importante qu’elle fait à la psychologie correspond parfaitement à une forte tradition française. Ce que nous lui reprochons, ce n’est pas sa montée en puissance depuis les années 1980, qui dit parfaitement l’époque. Ce que…

Prix Renaudot : jusqu’à la lie

On se croirait dans une scène d'Emily in Paris. Cette série où une jeune Américaine débarque à Paris de nos jours et où les Français, hommes comme femmes, sont présentés comme affreusement sexistes et ringards. On se dit que c’est exagéré, mais non. La scène, c'est la remise du Prix Renaudot le 28 novembre 2020,…

RésidencesMagazine : Villa Brugère, Arromanches-les-Bains (Calvados)

Sophie Divry - séjour en 2016 La Villa Brugère fait partie des résidences qui ont été lancées grâce à l’énergie, le dévouement et l’intelligence d’une personne, en l’occurrence Marie-Thérèse Champesme, qui a fondé depuis une association.  L’appartement d'écrivain est situé au second étage d'une maison de famille, une belle bâtisse à l’architecture harmonieuse qui donne sur la…