[ÉLOGE] Cinq raisons folles de lire ROMAN, de Vladimir Sorokine

Vladimir Sorokine (1955-pas encore mort) Plutôt que de regarder toujours à l’ouest, tropisme de coq fatigué, tourne, ô lectrice, ô lecteur, tes yeux vers le far-east et découvre, si ce n’est fait, le grand Vladimir Sorokine (la Tourmente, la Glace, le Kremlin en sucre, Soupe de cheval...) en son peut-être plus fol roman.Ça commence comme…

[ÉLOGE] Sept raisons capitales de lire SOLÉNOÏDE, de Mircea Cărtărescu

Mircea Cărtărescu (né en 1956 en Roumanie- toujours pas mort) 1. Fuir ce monde étant par moments d’une urgence vitale, Solénoïde propose en 791 pages un mode d’emploi pour échapper à la « conspiration de la réalité ». Journal d’un écrivain raté, double onirique de l’auteur (dans ton cul, l’autofiction !), Solénoïde contient double effet kiss-cool :…

[ÉLOGE] Six raisons diaboliques de lire KAROO, de Steve Tesich

Steve Tesich (1942-1996) 1. Parce que c’est un roman passionnant en terme narratif, on a hâte de retrouver le soir, on lit à se crever les yeux comme quand on était adolescent. 2. Parce qu’il est super beau matériellement. Publié chez Toussaint-Louverture en poche, pour pas cher en format poche mais de luxe (13,5, 600 pages…