[Critique] Merdeille, de Frédéric Arnoux

Entre merde et merveille. Entre la merde de « là où on habite » et la merveille d’une langue pour le dire, un jeune narrateur tient la chronique d’une banlieue imaginaire. Il y raconte les gens ordinaires et des lieux merveilleux : Kiki, un grand qui cogne, à qui les Ricains proposent de faire du cinéma, Madame…

[Critique] Fin de saison, de Thomas Vinau

La catastrophe est partout, ce n’est donc pas étonnant qu’elle se retrouve dans les fictions contemporaines. Le contraire serait inquiétant, si les romans étaient hermétiques à cette ambiance psychique collective de notre cataclysme. L’originalité avec Thomas Vinau, auteur de nombreux ouvrages de prose et de poésie comme de littérature jeunesse, c’est qu’il choisit ici le…