La scène se passe dans une petite salle d’une Grande-maison-d’éditions – à Paris. La responsable des relations avec les librairies s’assoit aux côtés de l’autrice, qui signe les exemplaires du service de presse de son premier roman.

LA RESPONSABLE RELATIONS-LIBRAIRIES : Bon alors dis-moi, comme pour un premier roman, tu sais, les librairies ne sont jamais très chaudes pour accueillir – pour le deuxième tu verras ça ira mieux, mais un premier c’est compliqué – voilà, c’est comme ça, faut faire avec – alors dis-moi, quelles sont les villes où tu as des relations, des amis, de la famille, pour que je voie où c’est possible éventuellement de tenter quelque chose ?

L’AUTRICE : Heu… J’ai un beau-frère à Marseille et…

LA RESPONSABLE RELATIONS-LIBRAIRIES, sursautant : Ah non Marseille c’est pas possible ! Personne ne lit à Marseille !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s