La scène se passe à la table d’un restaurant parisien où une éditrice a invité son auteur. 

L’ÉDITRICE : La moitié de mon métier consiste à leur sucer la bite, mais… (plus bas, sur le ton de la confidence) je hais les libraires. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s